Charles Webster Leadbeater à Ceylan
par Peter de Abrew


La mort de ce membre vétéran de la Société Théosophique la prive d'un adhérent puissant. C.W.L. était un gentleman anglais cultivé et cordial. J'ai eu le plaisir et le privilège d'être associé à son travail éducatif Bouddhiste à Ceylan et je me réjouissais de voir l'enthousiame de C.W.L. dans ses efforts pour seconder le Colonel Olcott dans son entreprise de raviver le Bouddhisme dans l'île. Leurs activités combinées contribuèrent au succès actuel et le Bouddhisme est maintenant une religion vivante à Ceylan.

Il arriva d'Angleterre dans l'île avec Madame Blavatsky, le Colonel Olcott, Madame Cooper Oakley, Monsieur Cooper-Oakley et le Docteur Franz Hartman. Ils occupèrent un bungalow juste en face de la résidence de mon père, qui est maintenant ma maison. Mon père était l'homme de confiance du Colonel. Il était l'Oncle Bill   pour H.P.B. et le Colonel. Pendant les semaines qu'ils passèrent ici, nous avons vécu comme une famille heureuse.

Plus tard, Charles W. Leadbeater fut installé par le Colonel Olcott comme le directeur du Département de l'Education Bouddhiste. Il récitait le Pancha Sila  après feu le Vénérable H. Sri Sumangala, le Grand Prêtre d'Adam's Peak, devant une mer de têtes courbés dans le Temple de Maligakanda et ainsi déclarait publiquement sa foi Bouddhiste. Il désirait ardemment entrer dans la Prêtrise Bouddhiste, mais le Colonel ne l'encouragea pas dans cette voie. Sa confession publique des articles de la foi Bouddhiste fit sensation à l'époque parce qu'il avait été un Prêtre de l'Eglise Anglicane. Il avait renoncé à sa vocation avant son arrivée à Ceylan.

Peter de Abrew.
Avril 1934.