Lettre de C.W. Leadbeater à Annie Besant
au sujet de la Liturgie révisée de l'Eglise Vieille-Catholique.



Sydney, le 5 septembre1916.

Nous souhaitons chaque jour votre présence pendant que nous travaillons à la reconstruction du Rituel Catholique. Votre don splendide des langues, votre merveilleux pouvoir de présenter les choses poétiquement nous serait d'une aide incommensurable. Ce projet doit  être bien fait - le Rituel de Son Eglise, le seul  qui alliera le pouvoir de l'église ancienne avec l'expression théosophique de la relation véritable  existant entre Dieu et l'être humain; tous les plus grands poètes de notre temps devraient être à l'oeuvre pour la rédiger, et non pas une paire de gentlemen obscurs mais honnêtes, qui n'ont aucune capacité particulière pour l'expression, et dont les productions sont de douces banalités! Notre consolation est que nos efforts ne sont que temporaires; ils peuvent combler le fossé pour le moment, et seront sans doute remplacés par quelque chose ayant plus de valeur. Pourtant qui d'autre que vous, aujourd'hui en vie, pourrait écrire ce Rituel permanent? Parce que celui-ci doit être exactement conforme à l'antique forme-pensée, et pourtant ne contenir aucun mot qui ne soit pas vrai, pas une pensée dérogeant de l'Amour de Dieu et de la dignité de l'être humain dont il fait partie. Eh bien, nous ferons de notre mieux, reconnaissant que notre contrat est entièrement au-delà de nos capacités.

N(w$) q = q-kj q = q-LEN(q$) w1$ = w1$ + RIGHT$