Charles W. Leadbeater

Témoignage de l'entainement moral
imposé par Madame Blavatsky.


" Lorsqu'elle me prit en main, je n'étais qu'un curé de paroisse, jouant au tennis, de bonne volonté, consciencieux je crois, mais terriblement timide et retiré, avec toute l'horreur qu'ont les anglais, de se faire remarquer ou de tomber dans le ridicule. Après quelques semaines de son traitement, je devins absolument immunisé au ridicule, et ne me souciai plus en aucune manière de ce que les gens pouvaient penser de moi.

Je dis ceci littéralement; non pas que j'avais appris à endurer stoïquement la critique, en dépit de mon angoisse intérieure, mais vraiment que ce que les autres pensaient ou disaient de moi ne m'intéressait absolument pas, et que je n'en tenais aucun compte. Je ne m'y suis plus jamais intéressé depuis! Je dois admettre que ses méthodes étaient drastiques et définitivement désagréables par moment, mais on ne peut mettre en doute leur efficacité."